Football africain : la CAF revoit le système d’élection de son président

Ce lundi 3 octobre 2016, par la voix de son porte-parole Junior Binyam, la confédération africaine de football a confirmé son nouveau système d’élection pour sa présidence. A partir des nouvelles élections prévues en 2017, le prochain président ne pourra pas dépasser 3 mandats de 4 ans chacun. Cela explique qu’il n’ira pas au-delà de 12 ans à la fin de son règne, mais cette mesure ne concerne pas les précédentes élections.
Agé de 70 ans, le camerounais Issa Hayatou en charge de la présidence de la CAF depuis 28 ans peut encore se présenter pour d’autres mandats. Cet actuel président reste favori à sa propre succession et il peut théoriquement briguer trois mandats jusqu’à l’âge de 82 ans. Si cela arrive, il aura dirigé la CAF pendant 40 ans.
Depuis 1975, cette instance dirigeante du football africain n’a connu que deux présidents. Le camerounais président en cours, avait succédé à la présidence de la CAF l’éthiopien Yidnekatchew Tessema en 1988. Ce nouveau système concerne également les membres de son comité exécutif. Ce mécanisme qui va permettre à la CAF de s’aligner sur les nouveaux statuts de la FIFA.


Publié le 5 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire