Gitega : désormais les habitants du site de Bugendana n’ont plus le droit de s’appeler des réfugiés !

Le premier vice -président de la République Gaston Sindimwo affirme que le monde entier garde un mauvais souvenir sur le passé douloureux de la commune Bugendana. Néanmoins, le premier vice-président n’est pas d’accord avec ceux qui disent qu’il y a un camp de déplacés à Bugendana alors que le pays n’est plus en guerre. Pour lui, ceux qui disent cela, ne visent qu’à diviser le peuple. « Est-ce que la colline où est implantée le camp n’a pas son nom ? », s’interroge Gaston Sindimwo. Il rappelle à la population qu’il faut appeler cette colline Mukoni au lieu de dire que c’est le camp des déplacés de Bugendana.
Cependant, le premier vice -président Sindimwo reconnait que les occupants du camp de Bugendana gardent encore des blessures du passé. Il les recommande de s’atteler aux travaux de développement pour guérir ces plaies. Le premier vice-président Gaston Sindimwo remercie l’administrateur de cette commune Bugendana d’avoir réussi à unir la population de cette commune. Cette haute autorité a fait ces déclarations lors des travaux communautaires de ce lundi 13 février 2017.
Le camp de Bugendana s’est formé lors de la crise de 1993. Il est situé sur la colline Mukoni. A quelques mètres de ce camp, se trouve un cimetière où repose plus de 320 personnes massacrées par des assaillants en 1996 lors d’une attaque qui a visé ce camp.


Publié le 15 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire