Grève des élèves du lycée communal Bigomogomo, la police les disperse à balles réelles

Ce mardi 7 mars 2017, la police a tiré à l’aide des balles réelles contre les élèves du lycée communal Bigomogomo zone Muhweza commune Rutovu province Bururi mais il n’y a pas eu de dégâts humains.
Ces élèves étaient en grève depuis ce lundi 6 mars 2017. Des sources proches des élèves disent qu’ils s’insurgent contre la hausse du minerval. La direction de cette école a décidé d’augmenter le minerval par élève qui est passé à 13500 francs pour ce deuxième trimestre. Les parents et les élèves trouvent injustifiée cette hausse.

Au premier trimestre, chaque élève payait 11000 francs, actuellement, la direction a ajouté 2500 francs par élève. L’administration communale de la commune Rutovu a déclaré que le conseil communal de cette commune n’a pas été associé dans la révision à la hausse des frais scolaires dans cette école.

Le directeur provincial de l’enseignement à Bururi, Firmin Bucumi reconnait que ces élèves sont en grève pour réclamer la suspension de la mesure visant cette hausse du minerval. Firmin Bucumi dit avoir délégué le directeur communal de l’éducation en commune de Rutovu pour tenter de remettre les choses en ordre.

Ces élèves du lycée communal Bigomogoma observent un arrêt de cours après ceux de l’école technique de Kamembe dans cette même commune Rutovu. Ils avaient arrêté les cours la semaine du 2 mars 2017 pour réclamer des ordinateurs. Des cours techniques comme l’informatique ne sont pas jusqu’ à présent dispensés à cause du manque du matériel et du courant électrique. Le directeur provincial de l’enseignement affirme que ce problème est à l’étude. Il indique que les élèves ont accepté de reprendre les activités en attendant que la solution soit retrouvée.


Publié le 7 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire