Human Right Watch propose l’envoi d’une mission politique avec une police internationale

L’organisation internationale de défense de droit de l’homme « Human Right Watch » condamne la répression du gouvernement contre les opposants au Burundi. Dans son rapport, HRW accuse les autorités de « tuer, enlever, torturer et arrêter les opposants du régime Nkurunziza ». Selon ce rapport, de nombreuses violations se produisent au grand dam des passants; les forces de sécurité emmènent des personnes dans la plus grande discrétion et déclinent ensuite toute responsabilité à ce qui est de leurs sort. La police, l’armée, les services de renseignement et les membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir Imbonerakure font recours à des méthodes de plus en plus brutales pour punir et terroriser les opposants. Daniel Bekele, directeur de la division Afrique à HRW révèle que les habitants de Bujumbura ont assuré à HRW que la chaîne de commandement était en train de se rompre. Les policiers, militaires et Imbonerakure font désormais "ce que bon leur semble en totale impunité"
HRW dit que des réfugiés burundais au Rwanda, ont été recruté et ont reçu une formation pour rejoindre des groupes armés entre mai et juillet 2015.
HRW estime que le Conseil de sécurité de l’ONU devrait d’urgence s’atteler au "déploiement d’une mission politique de l’ONU robuste et dotée d’une importante composante de police internationale qui serait basée dans les quartiers les plus affectés par les violences".


Publié le 26 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire