Journée de l’enfant africain : tous les enfants sont égaux

« Je suis quelqu’un et je suis un citoyen » tel est le message central de New Generation, le mouvement de jeunes leaders à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l’enfant africain.

Dans une ambiance joyeuse ponctuée de jeux des anciens enfants en situation de rue encadrés par cette organisation et d’autres enfants vivant encore dans les rues de Bujumbura, des messages d’encouragement leur étaient adressés.
Des enfants vivant encore dans la rue ont témoigné de la dureté de l’existence qu’ils mènent et des violences dont ils sont victimes.

« J’ai été à plusieurs reprises arrêté par la police et détenu dans des cachots parce que je n’ai pas de pièce d’identité ou qu’on m’accusait de vol. C’est connu que chaque fois qu’il y a un vol qui est commis, on est les premiers pointés du doigt et les coups pleuvent sans qu’aucune question ne soit posée. » a témoigné un enfant de 15 ans qui vient de passer plus de 5 ans dans la rue.

3 anciens enfants de la rue, encadrés par New Generation, qui ont participé au congrès mondial des enfants de la rue au Brésil ont présenté à leurs compères les résolutions de cette rencontre.

C’est notamment, affirmer que les enfants de la rue ont les mêmes droits que les autres enfants, notamment le droit d’aller à l’école, d’avoir des documents qui attestent de leur citoyenneté. Plaider auprès des Etats pour la mise en place des lois qui protègent les enfants de la rue, dispenser des formations aux agents de l’ordre pour qu’ils sachent les droits des enfants de la rue et les respectent. Que les enfants de la rue ont aussi besoins d’être aimés, respectés et être écoutés.

Ce document intitulé « Résolution de Rio » sera remis aux Nations Unies pour qu’il soit adopté et mis en œuvre dans les différentes nations.

Par la suite, le champion Burundais du 800 mètres, Charles Nkazamyampi, invité d’honneur dans ces cérémonies, a pris quelques minutes pour encourager ces enfants. Leur parlant de ces débuts en athlétisme, des entraînements pieds nus, des médailles remportées par la suite grâce à sa persévérance, il a encouragé ces enfants à ne jamais lâcher. « Dieu vous connait depuis votre naissance, Il connait la vie que vous menez. Soyez courageux parce que vous avez le potentiel pour réussir » a dit Mr Nkazamyampi. Il leur a promis qu’à travers l’organisation Amani Africa dont il a la charge, il va promouvoir certains parmi eux dans leurs différents talents.

La journée internationale de l’enfant africain est célébrée le 16 juin de chaque année en la mémoire des élèves sud-africains tués lors d’une manifestation contre le système éducatif du régime d’apartheid.


Publié le 16 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire