Journée mondiale de la radio : les difficultés ne manquent pas dans les radios au Burundi

Au Burundi, les radios fêtent la journée qui leur est dédiée dans un climat d’incertitude. Elles sont confrontées à plusieurs problèmes tant technologiques que professionnels. En effet, le problème de migration de l’analogique vers la numérique a réussi au niveau de la production, mais la diffusion en cours de développement ne suit pas.

Sur le plan professionnel, les journalistes burundais éprouvent d’énormes difficultés dans l’exercice de leur travail. C’est notamment le problème lié à la sécurité, le manque de sources d’information, les intimidations des autorités administratives, etc.

Le porte-parole du conseil national de la communication signale qu’il existe 24 radios au Burundi pour le moment. Sur les six détruites en 2015, trois ont été rouvertes, poursuit Gabriel Bihumugani vice-président et porte-parole du CNC.

Le président de l’association burundaise des radiodiffuseurs (ABR) regrette que la question de la liberté de la presse ne figure pas sur l’agenda des prochaines négociations qui se tiendront du 16 au 18 février à Arusha.Nduwimana Patrick demande avec insistance aux autorités du pays de faire la lumière sur la disparition du journaliste Jean Bigirimana du journal Iwacu.
Suivez le président de l’ABR

Clique pour écouter...

Publié le 13 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire