Justice: le barreau bruxellois s’indigne contre la menace de radiation de quatre avocats burundais.

Dans un communiqué rendu public ce 26 août 2016, le barreau de Bruxelles et son institut des droits de l’homme dénoncent la menace de radiation brandie par les autorités burundaises contre quatre avocats du barreau de Bujumbura. Selon ce même communiqué, Bujumbura accuse les avocats Maitres Armel Niyongere, Lambert Nigarura, Dieudonné Bashirahishize et Vital Nshimirimana d’avoir contribué à l’élaboration du rapport de sécurité sur le Burundi. Un rapport qui a été présenté fin juillet de cette année devant le comité des Nations Unies contre la torture. Ce rapport faisait état des cas de torture, d’exécutions extrajudiciaires, de disparitions forcées, de viols et des mesures de répression contre les défenseurs des droits de l’homme et membres des partis politiques d’opposition. D’après ce communiqué du barreau de Bruxelles, la ministre burundaise de la justice a non seulement été incapable de répondre aux questions des membres du comité mais la délégation burundaise a claqué la porte dans la précipitation. C’est ce même jour que la demande de radiation des quatre avocats a été formulée par le procureur général près la cour d’appel de Bujumbura. Le barreau de Bruxelles demande l’intervention des autorités belges et européennes pour agir auprès des autorités burundaises afin qu’elles renoncent à ces menaces et respectent le travail des avocats. Ce communiqué rappelle aux autorités burundaises que les avocats sont des acteurs fondamentaux de la justice et garants d’un Etat de droit. En revanche, le barreau de Bruxelles et son institut des droits de l’homme invitent le pouvoir de Bujumbura à collaborer avec le comité des Nations Unies contre la torture dans le cadre des enquêtes sur le Burundi demandées par ce comité. Une lettre a été adressée à l’ambassadeur du Burundi à Bruxelles le 23 août de cette année. Dans cette correspondance, le barreau de Bruxelles et son institut de droit de l’homme indiquent qu’ils espèrent un respect des droits fondamentaux des avocats et la participation loyale et active du Burundi au sein du comité des Nations Unies contre la torture.


Publié le 30 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire