Justice : une année de prison ferme requis au commissaire Désiré Uwamahoro

Ce vendredi 02 Décembre 2016, le procès en audience publique s’est déroulé au tribunal de grande instance de Bubanza, jugement en itinérance par la cour d’appel de Bujumbura. Le ministère public a requis après le réquisitoire d’une condamnation d’une année de prison ferme et une amende d’un million de francs burundais au commissaire Désire Uwamahoro accusé dans une affaire d’escroquerie. La même peine a été requise aux deux policiers qui étaient chargés de garder le richissime Syrien Ahmed kassim Issa R. qui se plaint d’avoir été escroqué. Le représentant du ministère public parle de vol de 250 milles dollars dans une affaire de vente d’or. A la barre se trouvait également 5 prévenus d’origine congolaise(RDC) qui étaient accusés de complicité dans ce cambriolage. Parmi eux des commerçants, des vendeurs de métaux, des prétendants travailleurs dans le système des Nations-Unies et celui qui a contracté un contrat avec Issa, la victime de vol. Le ministère public a requis pour eux une peine de 5 ans de servitude pénale et le paiement d’amende de 1.100.000 francs burundais chacun.
Le 9ème délinquant est le chauffeur qui conduisait Issa durant tout son séjour à Bujumbura dans toutes ses affaires jusqu’à son départ. Celui qui a averti le commissaire Uwamahoro Désiré du départ précipité d’Issa, le Syrien. A ce dernier, le ministère public a requis 5ans de prison et 1.100.000 francs d’amende.
Ce procès a été largement suivi par beaucoup d’agents de sécurité, hautement gardé et la police triait les assistants, pas question de téléphone portable. Depuis 10h30, ce procès a été mis en délibéré vers 16h00.
Les prévenus ont été assistés par deux avocats et la partie civile était absente. Le jugement est attendu le 2 février 2017et les assistants contactés par bonesha fm affirment que le ministère public a été plus doux envers les policiers parmi lesquels Désiré Uwamahoro.


Publié le 3 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire