Karusi : le syndicat STEB dénonce une détention arbitraire de deux enseignants

Deux enseignants de l’école fondamentale Rusagara en commune Gitaramuka dans la province de Karusi viennent de passer une semaine dans les cachots de la police du commissariat de Karusi au centre du pays. Ils ont été arrêtés depuis samedi 1er Avril 2017. La police les accuse d’avoir séquestré et malmené le directeur de cette école. Des sources poches de leurs familles dénoncent leur arrestation, elles estiment qu’ils sont emprisonnés pour n’avoir pas payé les frais de construction de stade moderne de Karusi.
Néanmoins, le directeur communal de l’enseignement de Gitaramuka réfute ces allegations.il affirme qu’aucun enseignant de sa direction n’a été sanctionné à cause de ça. Ce responsable scolaire dans cette commune appuie la thèse de la police à propos de cette séquestration.
Le président du syndicat des enseignant STEB à Karusi, Elysée Ndihokubwayo confirme la version des familles de ces enseignants. Il indique que les directeurs d’écoles à Karusi ont été ordonnés de ne pas délivrer des documents administratifs aux enseignants qui ne se sont pas acquitté de 3% de leur salaire net à raison de douze mensualités pour la construction de ce nouveau stade.
Le représentant du syndicat STEB dans cette province dénonce cette mesure qu’il qualifie d’arbitraire. Il demande aux autorités provinciales de sursoir à ces intimidations. Elysée Ndihokubwayo précise que les responsables scolaires n’ont aucune prérogative de priver les enseignants de leurs droits.


Publié le 7 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire