Kayanza-Gatara : croissance démographique exagérée; 920 habitants au km2

La commune Gatara de la province kayanza bat le record pour ce qui est de la démographie galopante .Elle compte en moyenne 920 habitants par km2 et le nombre de naissances est en moyenne de 8 enfants par femme selon les derniers rapports.

Dans une réunion avec tous les élus locaux, l’administrateur de Gatara Joseph Ndayizeye a fait savoir que les conséquences de cette croissance démographique exagérée sont déjà visibles sur terrain. L’on citerait entre autre la sorcellerie liée aux conflits fonciers et beaucoup d’abandons scolaires à un très jeune âge pour aller chercher du travail de domestique dans les centres urbains.

La pauvreté dans les familles est la cause principale de ces abandons scolaires comme l’explique certains enfants de Gatara rencontrés au centre urbain de Kayanza « Quand on sait qu’au retour de l’école on ne va pas trouver de quoi mettre sous la dent, il est très difficile d’y retourner, moi par exemple avant d’aller à l’école je dois chercher de quoi manger »

Le comble de malheur pour ces enfants, toujours mineurs, se battent pour la survie de leurs familles. « Moi j’ai abandonné l’école à 14 ans et j’ai directement commencé à travailler. Chez moi à la maison, nous sommes 12 enfants et je suis le 2ème, on mangeait à peine une fois par jour et j’ai décidé d’aller chercher du travail et à la fin du mois je dois envoyer 10 ou 15 mille à mes parents »

L’administration en commune Gatara appelle la population communale à recourir aux méthodes contraceptives pour espacer et limiter les naissances.Elle est consciente qu’avec cette allure de croissance démographique, le développement communal n’est pas possible avec l’exigüité des terres alors que plus de 99 % de la population de Gatara vit de l’agriculture.
L’administrateur de Gatara , Joseph Ndayizeye dénonce les enseignements donnés par certaines églises de la localité qui contredisent le programme gouvernemental sur la limitation des naissances en diabolisant les méthodes contraceptives. Il appelle ces églises à revenir à la raison pour plutôt contribuer à la mise en application du programme gouvernemental de limitation des naissances.


Publié le 15 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire