Kibago: la police trouve des prétextes pour fouiller les opposants politiques

Les habitants de la commune KIBAGO accusent la police et l’administration de chercher des prétextes pour fouiller les membres de l’opposition.
Le cas le plus récent est celui d’un membre du parti Uprona non reconnu par le pouvoir du nom de Mababa Narcisse de la colline Rubimba. Ce dernier a été victime de fouille ciblée à son domicile le matin du 20 février 2017.

Selon les habitants de Rubimba, la fouille a été organisée par le chef de zone Kibago et son agent de transmission.
Son garde du corps a tiré des balles à son arrivée devant le domicile prétextant que des jeunes y tiennent des « Ligalas », c’était la nuit du 19 février vers 22 heures. C’est au petit matin du 20 février qu’une fouille a été organisée à son domicile et cela sans mandat de perquisition.

La population demande que des procédures de fouilles soient respectées au lieu d’être fouillée sur demande de chaque responsable administratif quel que soit son rang.


Publié le 22 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire