Kirundo : la famine fait rage, des écoliers abandonnent l’école

Dans certaines écoles de la commune Bugabira, des écoliers s’absentent, d’autres abandonnent l’école. Les enfants disent qu’ils n’ont pas de quoi mettre sous la dent.
Des directeurs des écoles sont inquiets du phénomène d’abandons à cause de la famine. Ils affirment que les élèves commencent à somnoler après la pause de 10 heures.
L’école primaire de Kiri a bénéficié d’un projet de restauration des élèves à l’école. Toutefois, le président du comité de gestion des vivres indique que les écoliers des écoles environnantes viennent pour demander d’être restaurés, des parents amènent également les enfants qui sont restés à la maison pour demander de la nourriture.
Des écoliers de l’école primaire de Kaburembo qui ne sont pas restaurés à cette école quittent l’école avant la fin des activités scolaires pour chercher de la nourriture auprès de leurs camarades de Kiri. Selon le président de ce comité, c’est impossible de restaurer tous les élèves qui sollicitent la nourriture.
Vianney Havyarimana a précise jeudi 27 octobre 2016 sur la radio VOA que même les parents d’élèves et les autres habitants d’alentours se présentent à cette école pour réclamer de la nourriture. Il affirme que le programme alimentaire donne des quantités de vivres destinées uniquement aux écoliers de l’école primaire de Kiri.
Les autorités scolaires dans la commune Bugabira affirment que beaucoup d’élèves abandonnent l’école à cause de la famine qui sévit dans la province Kirundo mais elles disent que le nombre d’abandons scolaires liés à la famine n’est pas connu. L’administration provinciale de Kirundo a indiqué que plus de 4000 personnes ont déjà fuit cette province vers d’autres provinces et vers la Tanzanie. A l’origine, une forte sécheresse qui a détruit les cultures, les familles vont chercher du travail ailleurs.


Publié le 28 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire