L’OIF suspend sa coopération avec le Burundi et intègre la RCA

La 97e session du conseil permanent de l’OIF « organisation Internationale de la Francophonie », s’est tenue à paris ce jeudi 07 avril 2016. Parmi les principales décisions prises lors de cette session figurent la suspension de sa coopération multilatérale avec République du Burundi. Les membres de ce conseil indiquent que la situation sécuritaire continue à se dégrader malgré les efforts fournis par la communauté internationale dans l’instauration d’un dialogue inclusif.La décision est dictée par les dispositions du chapitre V de la Déclaration de Bamako.La suspension de la coopération ne concerne pas les programmes dont bénéficient directement les populations civiles et de ceux qui contribuent au rétablissement de la démocratie.
La présidence du Burundi n’a pas tardé à réagir. Le conseiller principal chargé de la communication à la présidence via son compte twitter Willy Nyamitwe indique que les burundais peuvent se passer du francais et continuer à communiquer en Kiswahili, en Kirundi ou en Anglais.
Une autre mesure importante qui a été prise lors de cette session, c’est la réintégration de la République Centrafricaine dans l’Organisation Internationale de la Francophonie. Le conseil permanent a salué les conditions satisfaisantes qui ont caractérisé les scrutins présidentiels et législatifs en République centrafricaine. Les membres de ce conseil demandent à la Secrétaire générale de poursuivre l’appui de la Francophonie aux nouvelles autorités et invitent les partenaires internationaux à renforcer leur soutien au processus de reconstruction et de réconciliation nationales en RCA.
L’Organisation internationale de la francophonie a été créée en 1970.Elle compte aujourd’hui 57 Etats et gouvernements membres, et 23 pays observateurs.


Publié le 8 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire