L’OLUCOME demande la cessation des chicaneries politiques afin de redresser l’économie

Dans son communiqué de presse,numéro 8, l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques indique que pour que les graves conséquences socio-économiques ne continuent pas à s’intensifier, la communauté est-africaine devrait contraindre dans l’urgence les parties en conflit au Burundi à clôturer le dialogue externe avant fin juin 2017.

Le président de l’’OLUCOME signale que si rien n’est fait, le manque de produits pétroliers, de l’électricité et des médicaments risque de paralyser l’économie du pays. Ce problème étant lié pour la plupart au manque de devises pour l’importation du carburant et des médicaments, cet observatoire conseille au gouvernement de tout faire pour que les relations avec ses anciens partenaires techniques et financiers se renormalisent.

Ecoutez Gabriel Rufyiri, président de l’OLUCOME

MP3 - 647.3 kb
Clique pour écouter...

Publié le 9 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire