L’OLUCOME dénonce la mauvaise gestion du problème du secteur pétrolier

L’observatoire de lutte contre la corruption et les malversations accuse le directeur en charge des produits pétroliers de mauvaise gestion du carburant.

Dans une lettre ouverte adressée ce vendredi 28 avril au ministre de l’énergie et des mines, l’OLUCOME dénonce le favoritisme utilisé par la Banque de la République du Burundi (BRB) dans la vente de peu de devises pour l’importation de ces produits sensibles. Selon cet observatoire, la corruption dans ce secteur est l’un des facteurs majeurs qui empêchent le gouvernement de décider que le transport maritime des produits pétroliers soit privilégié car il est moins coûteux par rapport au transport routier.

Gabriel Rufyiri président de l’OLUCOME regrette que le nombre d’importateurs de carburant soit passé de huit à deux sociétés telles que Delta et Interpétrol. Cette situation est la cause de cette pénurie de carburant car ces pétroliers utilisent une partie de ces devises dans leurs affaires. Dans cette lettre ouverte Rufyiri demande aux décideurs de trouver une solution à ce manque de produits pétroliers.


Publié le 28 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire