L’Olucome demande à Nkurunziza de chasser la ministre de l’éducation nationale de son gouvernement

Dans une lettre ouverte adressée au président Nkurunziza mercredi 28 septembre 2016, cette organisation de lutte contre la corruption et les malversations économiques demande le limogeage de la ministre de l’éducation nationale Janvière Ndirahisha.
Cet observatoire reproche également au ministre Janvière Ndirahisha de prendre des décisions et de faire des sorties médiatiques impopulaires et contradictoires concernant le sort de plus de 80 000 enfants de l’école fondamentales et de la 10ème. Elle demande qu’elle soit démise de ses fonctions pour sauver le ministère de l’éducation nationale.
Elle est accusée par cette organisation d’avoir pris des mesures mettant en danger l’avenir de ces élèves. D’après ces mesures, les élèves de la 9ème et 10ème ayant échoués au concours et au test de fin du cycle inférieur des humanités n’ont pas droit à reprendre l’année. Ils vont rester à la maison comme autodidactes pour attendre de refaire le test pour l’année prochaine édition 2016-2017.
Dans cette lettre ouverte, l’Olucome demande l’annulation de ces mesures et demande au président de la république d’instruire le ministre Janvière Ndirahisha à trouver des places pour tous ces enfants dans les écoles publiques que privées.
Cette organisation estime que la mesure de ce ministre est impopulaire puisqu’elle met en péril la vie des jeunes d’âge compris entre 13 et 15 ans. Des enfants qui n’ont pas les capacités requises pour élaborer des projets d’auto-développement.
Selon la même lettre ouverte, l’Olucome exprime ses inquiétudes quant aux risques pour cette jeunesse abandonnée par le gouvernement d’être récupérée par des fauteurs de troubles et qui peuvent devenir une source d’insécurité au pays mais aussi qui peut se livrer aux pratiques de prostitution et de délinquances juvéniles.
A une semaine de la rentrée scolaire, les parents ne savent plus le devenir de ces enfants qui sont condamnés à rester à la maison aux bas âges.


Publié le 3 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire