L ’UA condamne l’assassinat du ministre de l’eau et de l’environnement et appelle au dialogue inclusif pour sortir le pays de la crise

La présidente de la commission de sécurité de l’UA condamne fermement l’assassinat du ministre de l’eau et de l’environnement burundais. Dans un communiqué rendu public au lendemain de cet assassinat, Nkosazana Dlamini Zuma se souvient d’autres assassinats et crimes commis sur le territoire burundais.

Elle demande une enquête internationale et crédible afin d’identifier les auteurs des crimes d’autres cas d’assassinats. Dans ce communiqué, elle recommande au gouvernement de chercher, les moyens pacifiques pour arrêter cette spirale de la violence.
« La présidente de la commission de l’UA reste convaincue que seul le dialogue inclusif entre toutes les parties prenantes burundaises et un consensus fondé sur le respect de l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation et de la constitution du pays pourrait permettre au Burundi de retrouver la paix et la stabilité ».a conclu Nkosazana Dlamini Zuma.

Le dialogue inter-burundais sous la facilitation de l’ex- président tanzanien William Benjamin Mkapa se trouve au point mort depuis quelques mois .Entre temps, la crise de 2015 a déjà fait plus de 500 personnes tuées, une quinzaine de milliers de détenus et plus de 300 000 Refugiés dans les pays limitrophes.


Publié le 5 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire