L’ Uprona non gouvernemental désapprouve l’envoi des policiers au Burundi

Le porte parole du parti Uprona aile Nditije rejette cette résolution. Tatien Sibomana dit que le contenu de cette résolution est imprécis. Cependant, il estime que le nombre de policier qu’a proposé l’ambassadeur du Burundi au Conseil de Sécurité est trop minime pour le pays. Selon lui, les Nations Unies ne tiennent pas compte de la souffrance du peuple burundais. Pour ce porte parole de l’Uprona de l’opposition, les institutions internationales ne tiennent pas en considération la gravité de la crise que traverse le Burundi. Suivez Tatien Sibomana

MP3 - 482.9 kb
Clique pour écouter...

Publié le 4 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire