L’ancien marché central de Bujumbura ; mort et enterré ?

Les gens n’en parlent presque plus mais les ruines de l’ancien marché central de Bujumbura sont encore là. Les cicatrices psychiques de ceux qui ont perdu leurs marchandises le 27 janvier 2013 ne se sont pas encore refermées. Ce jeudi 18 mars 2016, trois ans après, Bonesha FM s’est entretenue avec quelques commerçants qui exerçaient dans ce plus grand centre commercial de Bujumbura. Certains nous ont raconté qu’ils pleurent encore leurs marchandises réduites en cendre et qu’ils n’ont pas pu se relever dans leur activité. D’autres tentent de s’organiser mais avouent rencontrer des difficultés pour obtenir des crédits et redémarrer. D’autres encore ont perdu de vue les amis qui exerçaient avec eux. « Ils sont retournés sur leurs collines et nous apprenons que certains ont eu des troubles mentaux », nous ont-ils dit.
A la mairie de Bujumbura qui détenait 40% des actions dans la Société de Gestion du Marché Central de Bujumbura , SOGEMAC en sigle les recettes ont sensiblement chuté après l’incendie qui a ravagé le marché central mais on se garde de donner les chiffres. Le maire de la ville Freddy Mbonimpa a expliqué à Bonesha FM qu’un long processus de liquidation de la SOGEMAC est en cours. L’étape suivante est le recrutement d’une nouvelle société. Selon Mbonimpa, les commerçants de l’ancien marché régulièrement inscrits seront prioritaires mais les portes sont ouvertes pour des particuliers nationaux et internationaux.


Publié le 18 / 03 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire