L’avenir des femmes qui font le commerce ambulant mise en doute

Tous les points de vente des femmes vendeuses de fruits et légumes en mairie de Bujumbura sont bien gardés par des policiers. Certaines femmes ont été obligés de rejoindre les stands du marché de COTEBU et indiquent qu’elles n’ont pas de client et qu’elles travaillent à perte .D’autres qui n’avaient pas de place aux différents marchés ont opté à jouer du cache-cache avec les policiers. Une nouvelle stratégie a été adoptée par ces femmes .Assises à la route une femme demande aux passants s’ils ont besoins de fruits pour aller le servir dans un endroit ou elle a caché ses fruits. Les autres se sont introduites au grenier ce qui n’est pas facilite selon une femme vendeuse. Toutes les portes et les ruelles sont pleinement occupées et les policiers continuent à pourchasser ces femmes.
A part ces femmes vendeuses des fruits et légumes, la mesure de la mairie a frappé également le commerce d’autres articles dans toutes les avenues du centre ville .Les commerçants disent qu’il est difficile d’avoir de quoi mettre sous la dent à cause de cette mesure. Désespérés, Ils demandent la suspension de cette mesure, si non ils disent qu’ils vont retourner sur leurs collines natales.


Publié le 16 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire