La CNTB réclame des moyens financiers pour mener à bien sa mission

La commission nationale des terres et autres bien, CNTB, regrette que 12 mille dossiers non traités logent depuis des mois dans les tiroirs des délégués provinciaux et 2300 dans la commission de recours. Dans un point de presse qu’il animé ce mardi 14 mars 2017, le président de la CNTB,Martin Mbazumutima demande au gouvernement et aux intervenants en matière de respect des droits de l’homme d’apporter leur soutient financier à cette commission qui en a tellement besoin en ce moment.
Selon Martin Mbazumutima,la CNTB a une mission très importante dans la résolution des conflits liés aux différentes crises qui ont endeuillé le Burundi. « Notre commission a besoin de beaucoup d’argent pour pouvoir traiter avec rigueur et impartialité tous les dossiers qui nous sont confiés par des rapatriés », a-t-il insisté.
« La commission nationale des terres et autres bien souffre depuis plus d’une année des problèmes de trésorerie. En effet, le haut commissariat des réfugiés HCR, qui était partenaire principal de la CNTB depuis sa création s’est désengagé il ya plus deux ans », déplore Mbazumutima.
Le président de la CNTB se réjouit cependant, de ce qu’il appelle changement de mentalité de la population. Pour Martin Mbazumutima, les résidents ont compris qu’il n’est pas bon de se battre pour continuer à jouir des biens d’autrui. Depuis un certain temps, les résidents et rapatriés règlent leurs conflits à l’amiable sous les auspices des délégués de la CNTB , explique le président de la CNTB.


Publié le 15 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire