La FIDH presse la communauté internationale à agir vite sur la situation Burundaise

Une pression plus accentuée doit être exercée sur le pouvoir de Bujumbura parce qu’il ne cherche qu’à se maintenir au pouvoir et s’oppose à toute solution politique d’après la Fédération Internationale des Droits de l’Homme.

Dans l’émission Décryptage de ce mardi 19 janvier sur Radio France Internationale (RFI) Florent Geel, responsable du bureau Afrique de la FIDH a interpellé en ces mots : « Il faut mettre une pression suffisante sinon on ne sera plus dans une médiation politique, ce sera les armes qui vont parler. Quand on a à vaincre les spectres d’un génocide, quand on a à vaincre les spectres de massacres de masse il faut en prendre la mesure et donc essayer d’agir avant qu’il ne soit trop tard.»

Suivez Florent Geel.

MP3 - 154.8 kb
Clique pour écouter...

Publié le 20 / 01 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire