La Gambie maintenue à la CPI par le nouveau président

Le ministre de la Justice gambienne a dernièrement envoyé une lettre au secrétaire général des Nations unies pour lui signifier l’intention de la Gambie de rester membre de la CPI. Le président Adama Barrow l’avait promis lors de sa campagne. Les Nations Unies n’ont pas encore réagi face à cette correspondance du président Barrow.

L’ancien président de la Gambie Yayah Jammey avait entamé un projet de retirer son pays de la cour pénale le 25 octobre 2017. Il avait même écris au Secrétaire Général des Nations Unies pour lui indiquer son désaccord aux statuts de Rome. La Gambie avait un an pour se désolidariser complètement avec la CPI mais le président Barrow vient de remettre tout à zéro.

Ce pays de l’Afrique de l’Ouest avait emboîté le pas au Burundi et de l’Afrique du Sud qui avaient décidé de quitter la CPI au mois d’octobre 2016. Tous ces pays accusent la Cour Pénale Internationale de persécuter les dirigeants des pays africains.


Publié le 15 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire