La Haye : la Russie tourne, elle aussi, le dos à la CPI

Son retrait a été annoncé ce mercredi 16 novembre 2016 lors de la 15e assemblée générale des Etats parties aux statuts de Rome qui s’est ouverte à La Haye.
Ainsi, ce géant pays du moyen orient se retire de la cour pénale internationale un mois après le Burundi, l’Afrique du sud et la Gambie.
Ce retrait vient fragiliser la Cour Pénale Internationale menacée par les défections.

Lors de cette assemblée qui va durer une semaine, la procureure Fatou Bensouda et ses services vont présenter le bilan annuel des activités de cette juridiction. Les représentants des Etats parties vont avaliser son budget pour l’exercice 2017 et évoquer les perspectives d’avenir.

Cette année, la cour est confrontée à une vague de contestations ouvertes allant à mettre en cause ses activités surtout les africains. Certains chefs d’Etat africains accusent cette cour d’être un instrument des occidents contre les africains


Publié le 16 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire