La LDGL se réjouit de la mesure de libération des certains prisonniers d’opinions

La ligue des droits de la personne dans la région des grand lacs (LDGL) salue la mesure de la grâce présidentielle annoncée le 13 décembre 2016 et qui a été exécutée le 23 janvier 2017 dans les différentes prisons du Burundi.

Cette organisation régionale des Droit de l’homme indique qu’il prend acte « de cette heureuse initiative »du gouvernement Burundais qui vient rétablir les bénéficiaires de cette mesure dans leur droit et qui permet de désengorger un tout petit peu les prisons. La LDGL est convaincue que cette mesure va contribuer à l’amélioration du climat socio- politique et rappelle que la plupart de ces prisonniers avait été arrêtés illégalement et injustement.

La LDGL demande au chef de l’état d’étendre cette mesure à d’autres détenus qui croupissent dans les prisons illégalement et de prendre d’autres mesures qui pourraient faciliter le dialogue inter burundais. Au gouvernement Burundais, de tenir un discours qui favorise la réintégration des prisonniers remis en liberté et de prendre des responsabilités pour garantir leur sécurité. Que les agents de l’état qui arrêtent injustement les citoyens en violation de la loi puissent répondre de leurs actes ignobles devant des juridictions compétentes. Aux citoyens Burundais la LDGL leur demande de bien accueillir ceux qui ont été libérés conformément aux bonnes valeurs burundaises d’ubuntu.


Publié le 27 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire