La RDC accuse Kigali de recruter les ex-M23 pour attaquer le Burundi

La République Démocratique du Congo accuse le Rwanda de chercher à donner une dimension régionale inquiétante à la crise Burundaise en recrutant d’anciens rebelles du M23 pour aider à renverser le président burundais Pierre Nkurunziza.

Dans un entretien accordé à IRIN (Réseaux d’information régionaux intégrés), le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mendé Omalanga accuse le Rwanda d’avoir payé des combattants ex-M23, en exil au Rwanda et en Ouganda, pour renforcer l’opposition burundaise en vue de renverser le gouvernement de Bujumbura.

"Nous voulons que ces gens [les rebelles ex-M23] retournent à la maison. Il y a quelques mauvais éléments en provenance du Rwanda qui les recrutent pour aller combattre au Burundi. Nous avons arrêté certains d’entre eux dans le Nord-Kivu (est du Congo), et nous allons les poursuivre ", a déclaré Mendé.
Le porte-parole du gouvernement Congolais affirme qu’ils ne peuvent pas accepter qu’un ressortissant congolais participe à la déstabilisation de la paix et de la sécurité dans un pays voisin.

Réagissant à ces accusations, l’ambassadeur du Rwanda en Ouganda, le général-major Frank Mugambage, dit :"c’est la rhétorique sans fondement des allégations portées habituellement contre le Rwanda par le Congo et d’autres. Il n’y a pas une telle chose qui se fait».

"Tout cela est une intoxication politique. Ils sont à la recherche d’un bouc émissaire. Le temps parlera mieux que moi. "a indiqué à IRIN à propos de ces accusations René Abandi, ancien ministre des Affaires étrangères de M23 ‘’.
Mais le général Edward Katumba Wamala, chef des forces de défense de l’Ouganda, a déclaré que Kampala serait "totalement contre" toute tentative de recrutement des combattants ex-M23 qui campent à la caserne militaire Bihanga dans le district ouest de Ibanda de l’Ouganda.
Le général Wamala ajoute :"Nous ne voulons pas que ces gens deviennent un problème régional armé. Nous lançons un appel à la communauté internationale à convaincre le gouvernement congolais à mettre en œuvre les déclarations de Nairobi et de déplacer ces personnes hors de notre territoire’’.
Bujumbura a, à plusieurs reprises, accusé le Rwanda d’organiser des camps pour la formation militaire des réfugiés Burundais qui sont sur son territoire, cela pour renverser son gouvernement.


Publié le 6 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire