La brigade de lutte contre les violences basées sur le genre déplore l’assassinat de 38 femmes et de 8 hommes tués suites aux conflits conjugaux

Les violences basées sur le genre se font toujours parlées d’elles au Burundi. Dans moins de 10 mois, 38 femmes ont été tuées par leurs maris et 8 hommes tués par leurs femmes. 128 femmes ont été victimes des violences domestiques.

Pendant cette période, la police a accueilli plus de 600 plaintes dont la plupart étaient celles des femmes. Les causes majeures de ces conflits conjugaux sont les conflits fonciers, l’ivresse et les relations sexuelles extra-conjugales.
Cela a été dit ce mardi 29 novembre 2016 lors de la journée portes ouvertes au sein de la brigade qui lutte contre les violences basées sur le genre, c’était dans le cadre de seize jours d’activisme sur les violences basées sur le genre.

Le commandant adjoint de cette brigade se dit satisfaite du pas franchi dans la lutte contre ces violences. Actuellement, beaucoup de gens osent porter plaintes, ce qui facilite la tâche à la police. Madame Lydia Budengeri ajoute qu’il est difficile d’éradiquer ce phénomène car la police manque d’outils appropriés pour pouvoir intervenir rapidement. Elle demande aux décideurs de rendre disponible tous les outils nécessaires pour rendre efficace cette tâche.


Publié le 30 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire