Burundi-Agriculture : Le FIDA évalue les réalisations de ses projets à Kayanza

La journée d’auto- évaluation et de planification des activités du PRODEFI de ce lundi 01 Août 2016 à Kayanza (Nord du Burundi) a relevé des résultats « satisfaisants » du Projet d’appui à l’intensification et à la valorisation agricole du Burundi (PAIVA-B) et du Programme de développement des filières (PRODEFI). C’était dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des plans de travail pour le premier semestre, a-t-on appris sur place.

Parmi les réalisations présentées, M. Bonaventure Ngendakumana a fait savoir que 1.665 bovins distribués avec 607 naissances et une production de 284.187 litres de lait, 530 vaches inséminées.

105.037.100 FBu ont été débloqués pour les coopératives des groupes des cautions solidaires. 800 hectares aménagés ont été mis en valeur des marais mis en valeur pour la riziculture et un rendement de neuf tonnes de riz a été enregistré.

Quatre hangars ont été construits. 1304 certificats fonciers ont été produits et cela réduit les conflits fonciers. 913 jeunes ciblés dont 815 bénéficiaires de l’alphabétisation dans le cadre de la promotion de l’emploi aux jeunes ruraux.

Des contraintes rencontrées au cours de ces réalisations ont été aussi soulevées. Il s’agit entre autre des institutions de micro-finances qui ne débloquent pas à temps les crédits pour les coopératives des groupes des cautions solidaires, une concurrence dans la vente du lait entre les commerçants et les coopératives, une alimentation animale insuffisante qui baisse la production laitière, un non respect des conventions par les éleveurs qui tardent la mise en œuvre de la chaîne solidaire, ainsi que les dégâts causés par des inondations dans les marais qui ont fait qu’il y ait une diminution de la production rizicole.

Pour le deuxième semestre, ces deux projets comptent valoriser et renforcer les filières, accroître le capital productif et renforcer les capacités institutionnelles des acteurs des filières, mettre en place des pépinières et produire des plants, renforcer la sécurisation foncière, et procéder à l’intensification de la production agricole et à la promotion de l’emploi aux jeunes ruraux.

Les participants ont échangé sur les différentes présentations avant la formulation des recommandations. Ces dernières sont entre autres la réhabilitation des canaux d’irrigation détruits, la régularisation des salaires aux ouvriers qui ne sont pas encore payés, une bonne collaboration entre les différents projets et l’administration.

Ils ont demandé que des sanctions sévères soient prises à l’endroit des gens qui laissent leurs bétails circuler dans les marais car, selon les participants, ils détruisent les canaux d’irrigation.


Publié le 2 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire