La ministre de la justice reconnait que son ministère est gangréné par la corruption

La ministre de la justice burundaise Aimée Laurentine Kanyana reconnait que la corruption a atteint un niveau intolérable au sein de son ministère.

Elle indique que ce sont les juridictions de base et la cour anti corruption qui sont plus gangrenées par ce qu’elle appelle « une maladie dont la vitesse de contamination est comme une fonction exponentielle.»

Ce lundi, madame Kanyana a donné une conférence de presse six mois après sa nomination.

Madame Kanyana a donné un dernier avertissement à tous les juges et autres salariés du ministère de la justice qui se rendent coupables de corruption.

« Je veux une justice qui répond à sa mission constitutionnelle, une mission de régulation des conflits. Un serviteur de la justice qui se comportera en marge de cette invitation sera sanctionné et renvoyé sans autre forme de procès » a lancé la ministre de la justice.

MP3 - 1.4 Mb
Clique pour écouter...

Publié le 14 / 03 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire