La pénurie du sang va trouver solution avec la révision budgétaire.

La loi budgétaire révisée permettra au Centre National de Transfusion Sanguine de récupérer 50 millions de Fbu qui avaient été retiré.
« Nous venons d’observer un problème de fonctionnement du Centre National de Transfusion Sanguine CNTS et au niveau décentralisé régionaux. Et je rappelle que le CNTS est un centre à gestion autonome, c’est une administration personnalisée de l’Etat mais cette autonomie n’est pas effective parce que ce centre ne procure pas de recette. Ce centre travaille sur le budget de l’Etat, ce qui fait que quand il y a diminution de dotation budgétaire ça a bien sur un impact sur la collecte du sang et même sur la disponibilisation de tout le matériel qui est utilisé. Cette année on a connu des problèmes au niveau du CNTS parce que le budget qui était alloué à ce centre a été réduit de 50 millions de Fbu. Nous avons contacté nos partenaires pour voir comment disponibiliser tout le nécessaire afin de trouver solution à cette pénurie de sang mais on a en même temps plaidé au niveau du ministère des finances pour que le budget qui avait été réduit soit remis à ce secteur dans la révision budgétaire et heureusement ça a été fait. »
Ca était dit par Sabine NTAKARUTIMANA la ministre de la santé l’a dit dans une conférence de presse ce vendredi.


Publié le 22 / 08 / 2014 par Léon MASENGO

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire