La police nationale burundaise met en garde les élèves majeurs

La police burundaise met en garde tous les élèves qui ont 15 ans et plus qu’ils seront poursuivis par la justice s’ils commettent des délits. Dans un communiqué sorti ce jeudi, le ministère de la sécurité publique confirme que le comportement de dégrader les photos du chef de l’Etat dans différents établissements est motivé par des politiciens qui veulent arriver à leurs intérêts mesquins.

Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police burundaise conseille aux parents de refuser toutes les sollicitations des politiciens qui veulent manipuler leurs enfants en les incitants à la haine ethnique et régionale.

Rappelons que cinq élèves du lycée communal de Muramvya sont détenus dans la prison centrale de cette province depuis vendredi dernier. Ils sont accusés d’outrage à chef de l’Etat pour avoir dégradé les photos du président Nkurunziza.

Six de leurs camarades d’un âge mineur, poursuivis pour les mêmes faits ont été relâchés provisoirement mardi de cette semaine. Dans la zone Ruziba au sud ouest de la capitale Bujumbura, 337 élèves avaient été renvoyés au début de ce mois pour les mêmes fautes.

Même s’ils ont été admis de nouveau, la police confirme ne pas avoir terminé les enquêtes.
Suivez le porte-parole de la police burundaise

Clique pour écouter...

Publié le 10 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire