La police opère des arrestations en cascade au centre ville de Bujumbura depuis une semaine

Devant le bâtiment appelé BATA ,des jeunes se font arrêter par la police depuis une semaine. Des sources sur place nous ont affirmé que la police de la brigade anti-émeute s’improvise et fait des patrouilles devant le batiment BATA et aux alentours. « Des jeunes gens sont ciblés et embarqués par force dans des camions de la police, aucune pièce d’identité n’est demandé aux jeunes ciblés ,on ignore pourquoi, ils sont arrêtés arbitrairement au vu et au su de tout le monde » regrette un homme d’une cinquantaine d’années qui a assisté à ces arrestations .
Des sources à la police nationale déclarent que ces arrestations font partie du travail de routine de la police de rechercher des personnes sans pièces d’identités. Cependant, certains jeunes gens arrêtés et relâchés déclarent que, c’est une manœuvre frauduleuse de la police nationale de chercher de l’argent. « Quand nous avons été arrêtés, la police nous a rien demandé comme pièce d’identités. Nous avons été conduits à la police nationale .Arrivés là, nous avons payé soit 15 ou 20 mille fbu, selon qu’on avait ou non une pièce d’identité pour sortir du cachot du bureau spécial de recherche »racontent ces jeunes après avoir été relâchés.
Dans l’entre temps en province de Gitega, le gouverneur a mis en garde les jeunes gens qui seront trouvés sur des « ligala », qu’ils seront conduits dans des endroits pour faire des travaux forcés sans rémunération.


Publié le 24 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire