La révision de la constitution, « un projet porteur de tous les dangers » selon Tatien Sibomana

Le projet de révision de la constitution initié par le gouvernement du Burundi inquiète beaucoup d’acteurs politiques. Le porte-parole du parti Uprona non gouvernemental dénonce une volonté du chef de l’Etat «de vouloir rester éternellement au pouvoir».

Selon cet opposant, la volonté de changer la constitution de la république burundaise ne tranquillise pas les minorités qui y trouvaient une protection.

Selon Tatien Sibomana, cette révision risque de déboucher «aux crimes de génocide» qu’on avait voulus prévenir dans le passé. «Les équilibres politiques dans les différentes institutions et dans les corps de défense et de sécurité ne seront plus considérés ce qui devient grave». Cet opposant politique souligne également un changement de la constitution qui intervient dans un contexte où la majorité des acteurs politiques sont en exil.

Suivez Tatien Sibomana

Clique pour écouter...

Publié le 24 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire