Lacunes du CNC dans le contrôle des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux au Burundi ne sont pas contrôlés par le Conseil National de la Communication. L’absence de réglementation qui protège les usagers et les moyens techniques qui font défaut au CNC sont les raisons qui empêchent cet organe de régulation de suivre ces nouvelles technologies. C’est la déclaration du président du conseil national de la communication CNC lors d’une journée de réflexion organisée par l’association « Burundi future » en collaboration avec le CNC ce mercredi sous le thème « La technologie de la communication et ses effets ».
Karenga Ramadhan dit que des jeunes tombent dans « des actes terroristes et aux autres violences » suite aux usages abusifs de ces réseaux. Il demande aux parents de contrôler leurs enfants.

Clique pour écouter...

Publié le 18 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire