Le Burundi sera représenté par Gaston Sindimwo, vice président dans le prochain sommet de l’UA à Kigali

Lors de l’ouverture de cette session de l’UA qui se tient à Kigali, le président en même temps ministre des relations extérieures du Tchad a souligné que les points à l’ordre du jour sont la sécurité, l’économie, la cour pénale internationale et la lutte contre l’exclusion. Cette session ordinaire précède le sommet des chefs d’Etats et gouvernements qui débute le 16 juillet 2017 à Kigali au Rwanda.
Le Burundi sera représenté par le premier vice-président Mr Gaston Sindimwo selon son cabinet de communication via twitter. Le Sommet a pour thème : « 2016 : Année africaine des droits de l’homme, avec un accent particulier sur les droits des femmes ».
Il a rappelé que certains procès qui doivent être objet d’information aux présidents et chefs d’Etats dont celui de Hussein Habré récemment condamné par les chambres africaines pour des crimes commis au Tchad entre 1982-1990.
La cour pénale internationale devra aussi susciter l’attention de ces experts qui jugent «partiale » cette juridiction.
La sécurité surtout au Sahel, en somalie, au Burundi, au Soudan du Sud et à l’Est de la RDC est aussi sur l’Agenda de cette session ordinaire qui précède le sommet proprement dit des chefs d’Etats. Le président de ce conseil a aussi souligné que les exclusions sociales sont devenues « monnaies courantes en Afrique » et qu’elles doivent être éradiquées.
Il a également fait part de sa préoccupation sur l’économie du continent. «Nous devons nous focaliser sur les priorités du continent, favoriser les échanges entre pays africains. D’ici Janvier 2017, nous devons présenter un rapport sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063 au


Publié le 14 / 07 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire