Le Commissariat des droits de l’homme à l’ONU dit avoir recensé 9 fosses communes

Le Commissariat des Droits de l’Homme à l’ONU se dit préoccupé des violences qui emmènent des vies humaines depuis quelques mois au Burundi. Dans l’émission « Décryptage » de la Radio France Internationale (RFI) de ce mardi 19 janvier 2016, Cécile Pouilly, porte parole du Commissariat des Droits de l’Homme à l’ONU, a insisté sur les attaques du 11 décembre 2015 dans les camps militaires. Cécile Pouilly indique qu’après les attaques, des forces de l’ordre ont mené une répression contre les opposants habitant dans des quartiers contestataires. « D’après les informations à notre disposition, il y aurait 9 charniers à Bujumbura et aux environs, » confie Cécile Pouilly.
La porte parole du Commissariat des Droits de l’Homme à l’ONU redoute aussi de la dégradation de la situation sécuritaire au Burundi. « On voit bien que les forces de l’opposition sont de plus en plus actives. Par exemple au mois de novembre, nous avions des informations sur le fait que des groupes armés non encore identifiés avaient attaqué des forces de police ou militaire et même des civiles, » ajoute Cécile Pouilly. Suivez Cécile Pouilly qui s’exprimait à la RFI.


Publié le 21 / 01 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire