Le Focode qualifie « d’exécution extra –judiciaire » la mort de l’Adjudant Major Nyongera Eddy Claude

Le FOCODE déplore les conditions dans les quelles l’adjudant Eddy-Claude NYONGERA a été tué. Dans une déclaration rendue publique par cette organisation, il s’agit d’un crime « d’exécution extrajudiciaire » froidement commis dans les enceintes du Service National de Renseignement. Selon le FOCODE le but était d’effacer les traces de tortures horribles auxquelles la victime avait été soumise, durant les quelques heures qu’il passé à la documentation.

Le FOCODE condamne les actes de complicité et « l’inaction des autorités de la police nationale, de l’armée nationale, de la CNIDH et du parquet général de la république et de la mairie de Bujumbura ». Cette organisation demande la traduction en justice de toutes les personnes suspectées d’avoir joué un rôle dans l’exécution extrajudiciaire de l’adjudant Eddy-Claude NYONGERA. Les personnalités citées par le Focode sont le haut gradé de l’armée et de la Police Nationale.
Le jour de la mort de l’adjudant Eddy Claude Nyongera, le porte parole de la police Pierre Nkurukiye a déclaré devant la presse que ce militaire s’est suicidé à l’aide d’une grenade, dans les enceintes du service National de renseignements burundais où il subissait un interrogatoire.


Publié le 7 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire