Le Gouvernement du Burundi ne veut pas négocier ; selon Domitien Ndayizeye

L’ancien président de la République Domitien Ndayizeye déplore le retard du dialogue inclusif inter burundais et accuse le gouvernement burundais. L’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa a été mandaté par l’Union Africaine pour appuyer le médiateur dans la crise burundaise mais l’opposition burundaise se plaint de la lenteur observée pour démarrer le dialogue sensé résoudre le conflit burundais. Selon Monsieur Ndayizeye, le nouveau médiateur se heurte à la réticence de Bujumbura « qui ne veut pas dialoguer sur toutes les questions et avec tout le monde ». Ecoutez président Domitien Ndayizeye

Selon le président du parti RADEBU Jean de Dieu Mutabazi, le dialogue inclusif doit se tenir au Burundi pour éviter de dépenser beaucoup d’argent. Cependant, la coalition regroupant l’opposition radicale « CNARED », ne l’entend de cette oreille. Pancrace Cimpaye, porte parole du CNARED beaucoup de membres de cette coalition, rejette cette idée du dialogue à l’intérieur du pays parce que la plupart des opposants font objet des mandats d’arrêt. La communauté internationale continue à presser Bujumbura pour débuter le dialogue inclusif à l’étranger. Samedi 09 mars 2016, le gouvernement français a demandé au gouvernement burundais d’honorer les engagements qu’il a faits au mois de février, lors de la visite du secrétaire Général des Nations Unies parmi lesquels, le dialogue inclusif.

Clique pour écouter...

Publié le 11 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire