Le gouvernement burundais rejette l’envoi de 228 casques blues

Le gouvernement du Burundi a rejeté la récente résolution 2303 de l’ONU à travers un communiqué sorti ce mardi 2 Aout 2016.
Dans ce communiqué Le Gouvernement du Burundi affirme que cette résolution a été prise dans la précipition et sans son accord. Le gouvernement de Bujumbura rappelle au conseil de sécurité des nations unies que dans le cadre du chapitre 6 de la charte de l’ONU, une telle résolution ne peut pas être adoptée sans le consentement du pays concerné.
Le Gouvernement du Burundi précise que même s’il avait accepté le déploiement de 20 à 50 policiers non armés pour renforcer les capacités de la police Burundaise dans la lutte contre le terrorisme, cette hypothèse n’est plus d’actualité car selon ce même communiqué, le gouvernement de Bujumbura estime que les forces de sécurité burundaises sont capables d’assurer la sécurité sur tout le territoire du pays.
D’après ce communiqué, le Gouvernement du Burundi s’en prend à la France et le Rwanda. Il accuse les deux pays de vouloir déstabiliser le Burundi à travers ce déploiement. L’opposition Burundaise a salué cette résolution.
Le conseil de sécurité de l’ONU a voté à 11 voix pour et 4 absentassions le déploiement de 228 policiers onusiens au Burundi en date du 29 juillet 2016 sur la proposition de la France. Par le passé l’UA a suris au renvoi de la mission africaine pour la protection au Burundi MAPROBU, une mission de 5000 militaires suite au refus du Gouvernement du Burundi.


Publié le 3 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire