Le gouvernement veut relancer la culture du coton

Le projet « Victoria coton »vise à relancer la filière café en perte de vitesse depuis plus de deux décennies. Le ministère de l’agriculture et de l’élevage appuyé par le Brésil estime que ce projet vient à point nommé surtout que la production du coton « culture d’exportation » a chuté de plus de 77 ,8 pourcent depuis 1993 .Selon le secrétaire permanent au ministère de l’agriculture et de l’élevage Séverin BAGORIKUNDA, les contraintes observées dans la filière coton constitue une entrave à la production. Actuellement, la production du coton s’élève à 2000 tonnes par an alors qu’elle atteignait près de 9000 tonnes en 1993.

Parmi les principales causes de cette chute, le secrétaire permanent au ministère ayant l’agriculture dans ses attributions cite entre autre, la diminution des superficies réservées à la culture du coton suite à la pression démographique sur les terres agricoles. Le manque des recherches sur la culture du coton qui a entraîné un déficit en semences cotonnières de qualité, le vieillissement de l’infrastructure industrielle( COGERCO) ,la compagnie de gérance du coton sans grande possibilité de la renouveler.

Avec le projet victoria coton, Séverin BAGORIKUNDA a fait savoir que « le gouvernement envisage de redynamiser le secteur cotonnier en favorisant la promotion de toute une filière cotonnière complète depuis le coton au champ jusqu’à l’habillement ».

Pour réussir ce pari, le secrétaire permanent au sein du ministère ayant l’agriculture dans ses attributions fait savoir, que le gouvernement va régler définitivement la question d’attribution des terres à la Compagnie de Gérance du Coton (COGERCO) situées au sein de la réserve cotonnière ainsi que l’affectation de nouvelles terres au secteur cotonnier.

Le gouvernement burundais compte renforcer l’agriculture mécanisée, la rotation entre certaines cultures et le coton comme les légumineuses .Le secrétaire permanent au sein du ministère de l’agriculture Séverin BAGORIKUNDA annonce que l’objectif est d’atteindre une production annuelle de 5.000 tonnes de coton fibre qui est utilisé par la société locale AFRITEXTILE.


Publié le 14 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire