Le paiement de l’impôt locatif pose problème

Les propriétaires des maisons à louer rencontrées ce lundi 20 Mars 2017 craignent ne pas être en mesure de payer l’impôt locatif vu que leurs locataires ne paient pas régulièrement les loyers. Dans la zone Cibitoke de la commune urbaine de Ntahangwa les propriétaires se plaignent: depuis le début de la crise mes locataires me payent difficilement leurs loyers, je n’habite pas avec eux chaque fois quand je vais demander mon argent ils me fuient d’autres me disent qu’ils sont au chômage».
Son voisin ajoute qu’il a porté plainte pour l’affaire des arriérés de ses locataires sans succès.

A Musaga dans la commune urbaine de Muha la situation est presque la même. L’administration de cette zone de Musaga indique qu’elle enregistre beaucoup de plaintes en rapport avec le non paiement des loyers.
Les propriétaires des maisons de passage et des hôtels eux aussi se lamentent. Ils disent que les clients viennent à compte goutte ces derniers temps «je viens de passer toute une année sans client mais puisque cette maison a été déclarée parmi celle à louer je serais obligé de payer».Ces propriétaires de maisons en location demandent à la mairie de ne pas appliquer des pénalités pour ceux qui ont des problèmes.

La mairie de Bujumbura tranquillise, tous les cas ne seront plus traités de la même façon. Tous les contribuables sont demandés de s’adresser au bureau numéro 34 de la mairie pour présenter leurs doléances. La date limite pour la déclaration de l’impôt locatif est le 31 mars 2017, passé ce délai des pénalités seront appliquées.


Publié le 21 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire