Le parti CNDD-FDD s’en prend de nouveau au président Rwandais

Dans son communiqué sorti ce mardi 2 février 2016, le parti CNDD-FDD faisant référence à la décision de ne pas envoyer la mission de prévention (MAPROBU) a remercié les chefs d’Etats qui étaient réunis à Addis-Abeba au 26è sommet de l’Union africaine pour avoir entendu l’appel du peuple Burundais.

Rappelant les différents sommets et réunions organisés pour étudier la situation prévalant au Burundi, le parti CNDD-FDD par la voix de son porte-parole Gélase Ndabirabe remercie les pays et organisations qui ont soutenu le Burundi pour empêcher une autre forme de colonisation à travers l’envoie des troupes étrangères dans les pays indépendants et souverains.

Le CNDD-FDD a encore une fois fustigé certains pays, organisations et medias occidentaux pour un comportement qu’il qualifie de colonialiste, pour avoir soutenu qu’une mission de protection soit envoyée au Burundi.

Dans ce communiqué le CNDD-FDD accuse des individus comme Samantha Power, Louis Michel et le président Paul Kagame d’avoir essayé de détruire la démocratie du Burundi en tentant d’instaurer un gouvernement de transition à la tête du quel serait l’ancien Président du Burundi Pierre Buyoya.

Le CNDD-FDD accuse Paul Kagame de se comporter comme colonialiste et avoir essayé de déstabiliser le Burundi sur fond de haine ethnique comme il aurait fait à l’époque des FDLR Interahamwe . Le président Rwandais est accusé d’avoir sacrifié une partie du peuple Rwandais pour arriver au pouvoir avec l’aide politique et militaire de la MINUAR.

Paul Kagame est aussi accusé d’être l’initiateur d’une rébellion avec la bénédiction de politicien Européen come Louis Michel pour renverser le pouvoir de Bujumbura et mettre en place un gouvernement de transition.

Les organisations internationales de défense des droits de l’homme comme Human Right Watch et Amnesty International sont aussi pointées du doigt dans ce communiqué comme étant derrière un plan de déstabilisation du Burundi en parlant de risque de génocide et de fosses communes dans leurs rapports.

Le CNDD-FDD affirme que l’Union Africaine n’a pas honte puisqu’elle garde le silence et soutiendrait Kagame dans ces plans de division ethnique au Burundi.

Ce parti termine en remerciant ces membres pour être resté pacifique et unis, les forces de l’ordre pour leur dévouement et les chefs d’Etats africains qui ont expliqué à leurs paires la situation réelle au Burundi en privilégiant la voix du dialogue dans la résolution de la Crise actuelle.


Publié le 3 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire