Le sénat burundais vote « un contre rapport à celui des experts » à envoyer à toutes les ambassades du monde

Le sénat burundais a organisé un débat entre les sénateurs Burundais pour donner leurs avis et observations sur le rapport des experts du conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Les mots pour qualifier le rapport étaient les même pour tous les sénateurs. « Des escrocs, des soi-disant experts », ce sont les termes utilisés par la majorité des sénateurs qui se sont exprimés lors de ces questions orales.
Tous les sénateurs qui se sont exprimés ont proposé de traduire en justice ces experts qui ont fait le rapport sur le Burundi. « Il faut voir un tribunal compétent à contacter », propos exprimés par le président du sénat Burundais. Selon ces sénateurs, les éléments contenus dans ce rapport sont « de pures mensonges probablement propagées par les ivrognes qui se sont entretenus avec les experts ».
Ces élus du peuple estiment que ce rapport a l’objectif de déstabiliser le Burundi à la manière de la Syrie, la Lybie et l’Irak. « Le rapport ne reflète aucune réalité car dans tous le pays, il y a la sécurité » disait le président du sénat Révérien Ndikuriyo.
Selon un élu de Muramvya , le rapport ment sur la disparition du journaliste du groupe de presse Iwacu et de la trésorière de la ligue Iteka. Le président du Sénat Burundais affirme que les informations contenues dans le rapport des experts ont été publiés sur les réseaux sociaux comme « whatsapp , face book et tweeter etc » .Aucune autorité burundaise n’a été consultée.
Pour conclure la séance des débats, le président du sénat a ordonné à tous les sénateurs de rester et le secrétariat du sénat de bien transcrire les propos des sénateurs. Dans l’après midi de jeudi, il est prévue une autre séance pour donner un communiqué final. Le sénat va ensuite envoyer le document partout dans le monde pour manifester leur mécontentement. Ces débats sont organisés au lendemain du conseil des ministres qui menacent également de retirer le Burundi de la Cour Pénal Internationale.


Publié le 6 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire