Lenteur administrative à la police judiciaire dans l’octroi des extraits des casiers judiciaires

Les jeunes venus de tous les coins du pays qui veulent intégrer les corps de défense et de sécurité passent des heures et des heures devant les bureaux de la police judiciaire. Ces jeunes cherchent des extraits de casiers judiciaires. « Nous faisons beaucoup de kilomètres en quittant nos provinces natales », déplore un jeune.

Selon notre témoin sous couvert d’anonymat, un pot de vin de 2000 francs burundais est payé pour se faire aider par un policier et le demandeur reçoit le document cherché en une journée alors que les autres demandeurs passent à la police judiciaire plus de deux journées en attente de ce document.

Ces jeunes qui veulent intégrer les forces de défense et de sécurité craignent que les délais fixés par l’armée et la police ne soient dépassés. Ils demandent aux hautes autorités du pays de créer d’autres centres à l’intérieur du pays pour faciliter l’obtention de l’extrait du casier judiciaire.

Cela fais quelque jours que la police et l’armée ont lancé des communiquées appelant les jeunes pour venir se faire inscrire afin d’intégrer ces institutions et l’extrait du casier judiciaire fait parti des documents indispensables pour l’inscription.


Publié le 18 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire