Les écoles fondamentales de la mairie n’ont pas de matériels

Les écoles fondamentales de la mairie de Bujumbura connaissent de sérieux problèmes suite à un manque criant du matériel scolaire et des effectifs très élevés des écoliers. Le nord de la capitale Bujumbura est le plus touché. A Buterere 1, les classes de première et deuxième années sont construites en bois. Les cours sont suspendus quand il pleut. « J’ai du mal à enseigner au moment des pluies, l’eau boueuse pénètre dans les salles de cours, le matériel scolaire est souvent mouillé y compris les cahiers des élèves. Cela fait plus de 3 ans que nous enseignons dans de telles conditions » se lamentait un enseignant.

Concernant le problème des effectifs, certaines écoles de la zone Kinama, les classes contiennent entre 100 et 120 élèves. A l’ECOFO Gasenyi plus de 50 élèves s’assoient à même le sol.
Chaque classe a moins de 20 livres et chaque livre est partagé par 10 élèves, ce qui rend la tâche difficile aux enseignants. « Cette classe est comme un marché, c’est difficile même de discipliner ces enfants » continue à se lamenter l’enseignant.
Au début de l’année, chaque école s’organise avec les parents pour acheter des livres, un élève paie une somme comprise entre 5 et 10 mille francs burundais par an.


Publié le 21 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire