Les enfants de la périphérie de la capitale mendient la nourriture dans les quartiers aisés

Chaque matin, des enfants dont l’âge compris entre 2 et 15 ans se dirigent dans des quartiers aisés pour quémander la nourriture. Dans la commune de Muha, ces enfants viennent des quartiers Gisyo, Busoro, Nkenga et Ruziba de la zone Kanyosha. Ils se dirigent vers les quartiers de Kibenga et Kinindo. Ces enfants toquent sur des portails et demandent à haute voix s’ils peuvent avoir la nourriture. Ces fillettes rencontrées disent qu’elles peuvent passer deux jours sans manger.Raison pour la quelle elles quémandent le repas. « Je suis la cadette dans une famille de 8enfants, on est orphelin de père. Ma mère vendait des amarantes au marché de kanyosha actuellement elle ne travaille plus». A la question de savoir si elles reçoivent toujours le repas, cet enfant dit ceci « Dans certains ménagers, nous recevons de quoi mettre sous la dent mais il y a d’autres qui refusent de nous donner le repas arguant qu’eux aussi en ont besoin». A part les enfants, il ya d’autres qui ramassent les restes du charbon. Ces trois fillettes qui portaient sur la tête des sacs remplis du charbon, expliquent que «une partie de ce charbon sert pour la cuisine, une autre à vendre. Par jour je peux obtenir 500 fbu qui servent à acheter des patates douces que j’amène à la maison». La plupart de ces enfants disent qu’ils s’absentent souvent à l’école les autres ont abandonné à cause de la misère. La situation est la même dans les quartiers de Mutanga Sud et Mutanga Nord où beaucoup d’enfants des quartiers Mugoboka descendent des montagnes pour demander de la nourriture dans ces quartiers de la commune Ntahangwa. L’ONG Giriyuja qui milite pour les droits de l’enfant indique que beaucoup de familles croupissent dans la misère et la conséquence est cette mendicité qui s’accentue. Cette ONG locale dit qu’elle a initié un programme de micros crédits pour aider quelques familles démunies.


Publié le 23 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire