Les organisations contre la vie chère poussent un cri d’alarme contre l’aggravation de la misère au Burundi

Dans un mémorandum adressé au Co-facilitateur du dialogue inter- Burundais Benjamin Mkapa, les organisations campagne contre la vie chère au Burundi dresse une situation économique alarmante aggravée par la crise socio politique qui prévaut au Burundi. A l’aide des exemples des prix des produits qui ont été revus à la hausse à 100 % alors que même le peuple burundais se trouvait dans une pauvreté extrême, ces organisations lancent un cri d’alarmes pour que le Burundi redynamise son économie. Pour plus de 1000 organisations contre la vie chère, la crise qui a été causée par le mandat contesté de Nkurunziza et les voies de sortie seront le réglage de la crise politique et sécuritaire. Une feuille de papier duplicateur s’achète à 100 francs alors qu’elle s’achetait à 50 francs, le manque de devise fait qu’au marché noir officieusement 1usd =2700 francs burundais selon ces organisations. Cette situation continuera à se dégrader si rien n’est fait et c’est le peuple qui en paie les peaux cassés. Pour ces organisations, il est urgent d’organiser des pourparlers inclusifs, invitant tous les acteurs clés de tous les secteurs de la crise burundaise. Exiger au gouvernement et aux groupes armés d’arrêter toute sorte de violence. Créer un environnement propice et garantir tous les droits humains afin de permettre aux citoyens de vaquer aisément à leurs activités.


Publié le 12 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire