Les procédures d’adoption ne sont pas connues au Burundi

Des centres d’accueil pour orphelins rencontrent beaucoup de difficultés lors de l’adoption des enfants. La plupart sont des nouveaux nés. Ces enfants sont souvent trouvés dans les rues abandonnés par leurs parents tandis que les autres ont perdu leurs mamans à la naissance.
La directrice de l’orphelinat rain bow du quartier Zeimet de la zone Kinindo en commune Muha dit qu’il ya des familles qui se proposent d’élever ces enfants comme les leurs. Après quelques années des gens qui se réclament membres de la famille proche viennent et réclament l’enfant arguant qu’il était perdu.
Madame Marguerite Nkwirikiye demande à toute personne qui veut adopter de se faire enregistrer au niveau de l’administration. Les délais exigés pour que l’enfant appartienne définitivement à sa famille adoptive est de six mois. Elle demande toutefois à ces familles dire la vérité à l’enfant sur ces origines.
Le non enregistrement des enfants adoptifs a des conséquences. Ces enfants n’ont pas droit à l’héritage et cette famille ne peut pas refuser à sa famille d’origine de la récupérer «Une famille qui a voulu partir en Europe avec son enfant adoptif mais elle s’est vu refuser de partir avec cet enfant parce qu’il n’ a pas été enregistré »regrette madame Nkwirikiye.


Publié le 9 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire