Les sans emploi n’ont pas le droit de circuler en mairie de Bujumbura selon le maire

La rafle de ce mercredi était un clin d’œil de sensibilisation aux sans emplois. Environ 232 personnes ont été arrêté et relaxer par la suite. « Personne n’a le droit d’errer en ville sans y avoir du travail »dit Freddy MBONIMPA le maire de la ville. Il appelle les citadins à ne pas encourager la mendicité. Apres plusieurs sondages et concertations avec les associations de défense de droit de l’enfant il s’est avéré que ces sans emploi ont créé un business d’utiliser des enfants pour mendier selon Freddy MBONIMPA. Faustin NDIKUMANA Président de la PARCEM a indiqué dans une conférence de Presse que l’Etat en combattant cet exode rural doit veiller à ne pas causer des dommages collatéraux en portant atteinte à la libre circulation des gens. Ces dernières ont le droit de s’installer ou elles pensent pouvoir avoir l’emploi. Pour lui il y en a qui ont été attrapé sans être mendiant. La PARCEM demande au gouvernement de faire une sensibilisation accrue à l’intérieur du pays, montrer à ces jeunes les limites de la ville de Bujumbura par rapport à l’emploi. En outre le gouvernement a le devoir de créer les conditions de croissance de lutte contre le chômage au moment ou la pauvreté devient endémique dans un pays qui traverse une crise politique incessante.


Publié le 30 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire