Les vendeurs interdits par la police de sortir leurs marchandises « au Grenier du Burundi »

Le petit marché érigé tout prêt de l’ancien marché central de Bujumbura est gardé par la police de puis ce mercredi matin. Les vendeurs ont été interdits d’accéder à leurs stands pour retirer leurs marchandises.

« Mes fruits sont toujours à l’intérieur, la police ne veut même que nous approchons. Nos marchandises vont pourrir. Qu’ils nous laissent au moins prendre nos biens », s’indigne une femme rencontrée tout prêts de ce marché. Ces vendeurs dont la plupart sont des femmes qui vendent des fruits et légumes, se disent surpris par cette mesure. Ils affirment que la date annoncée par le Maire de la ville de Bujumbura pour déménager expire ce mercredi 05 juillet 2017.

Le ministère de l’intérieur a sorti une ordonnance visant la fermeture du du petit marché « le Grenier du Burundi » le 29 juin 2017.Selon cette ordonnance ministérielle, tous les commerçants qui avaient des stands seront réinstallés au marché situé à Ngagara 2 communément appelé COTEBU. Le but est de rendre opérationnel le marché COTEBU.

Ces vendeurs expliquent qu’ils n’ont pas des stands au marché COTEBU. Certains des commerçants de l’ancien marché central de Bujumbura avant l’incendie au mois de janvier 2013 ont reçu des stands au COTEBU. Des femmes vendeuses rencontrées regrettent que la Mairie de Bujumbura ait pris unilatéralement la décision de résilier leurs contrats.


Publié le 5 / 07 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire